Projet Aeroflamme, un banc d'essais à la croisée des compétences des laboratoires GPM et CORIA

15 minutes. C’est le temps dont dispose un pilote pour faire atterrir l’avion lorsqu’un réacteur prend feu… Les chercheurs des laboratoires CORIA et GPM se sont associés pour étudier les mécanismes de dégradation thermique et leurs conséquences sur le comportement mécanique des matériaux utilisés dans les nacelles de moteur. L’idée originale; associer sur un même banc d’essais un bruleur kérosène et une machine d’essais mécaniques pour reproduire à l’échelle laboratoire les conditions réelles d’un incendie. Ce projet, du nom d'Aeroflamme, est financé par la Région Normandie et l'Union Européenne à travers le Fonds européen de développement régional (FEDER) à hauteur de 400 000 euros, incluant l'embauche de deux post-doctorants et une enveloppe pour la réalisation de ce banc d'essais, actuellement en cours de développement dans les locaux de l'INSA. Cette installation est unique en France et très rares sont les laboratoires ou entreprises à posséder de tels moyens à l'échelle internationale. Symbole de son envergure, ce projet permettra par la suite de développer des collaborations régionales ou nationales avec des industriels de l'aéronautique (SAFRAN Nacelles, AIRBUS). Les premiers tests menés sur ce banc d'essais seront réalisés début 2021.